Analyses & Etudes

Technologie blockchain : les Pays-Bas prennent le bon tournant

La forte croissance économique et les développements technologiques de ces dernières années requièrent un engagement collectif au niveau mondial afin de pérenniser les acquis de ces dernières années et assurer le plein développement des nouvelles technologies en gestation. Les Pays-Bas sont au premier rang lorsqu’il s’agit de montrer la voie à suivre.

Grâce à la mise en avant de thèmes stratégiques tels que la numérisation et l'innovation au sein de la société néerlandaise, les Pays-Bas font partie aujourd’hui des pays les plus innovants au monde. Ils se classent au 6ème rang de l'indice de compétitivité mondiale du Forum Economique Mondial (FEM) et sont à la deuxième place du classement mondial en matière d’innovation en 2018.  

‘Smartcontracts’ : la logistique néerlandaise en explore les possibilités. 

 

De plus en plus de secteurs néerlandais étudient ou même appliquent déjà la technologie Blockchain. Cette technologie promet des avancées révolutionnaires pour une grande partie des secteurs d'activités néerlandais, et plus particulièrement pour le secteur logistique.  

En plus de sa situation géographique favorable sur la côte de l'Europe occidentale, le pays dispose d’excellentes infrastructures et joue ainsi un rôle majeur dans le commerce mondial avec une longue et forte expérience dans le secteur de la logistique. Les Pays-Bas se classent actuellement au sixième rang de l'indice 2018 de performance logistique de la Banque Mondiale.

Afin de renforcer leur position, les Pays-Bas ont recours à la technologie innovatrice de la blockchain. Cette technologie de stockage et de transmission d’informations, transparente et sécurisée fonctionne sans organe central de contrôle. Par extension, une blockchain constitue une base de données qui contient l’historique de tous les échanges effectués entre ses utilisateurs depuis sa création. Cette base de données est sécurisée et distribuée : elle est partagée par ses différents utilisateurs, sans intermédiaire, ce qui permet à chacun de vérifier la validité de la chaîne et instaure ainsi le climat de confiance nécessaire aux échanges.

Un des aboutissements de cette technologie, le concept des ‘smartcontracts’ facilite davantage la performance logistique des Pays-Bas. Il s’agit en quelque sorte d’un contrat auto-exécutoire. Cela signifie que ces ‘smartcontracts’ ne peuvent être modifiés ou supprimés et que les accords conclus sont fixes. Ainsi, lorsqu'un changement est fait, un nouvel exemplaire est créé et l’ancien est archivé. 

Une autre importante caractéristique de la technologie au profit du secteur logistique, est que les données peuvent être stockées de manière décentralisée. Cela a pour effet que les utilisateurs sont directement connectés les uns aux autres et que seuls ceux à qui l'information est destinée y ont accès. Ces caractéristiques permettent de mieux coordonner les processus et les plannings, ce qui permet une logistique encore plus rapide et plus efficace.

Technologie Blockchain : potentiel révolutionnaire mondial. 


Par ailleurs, la possibilité de stocker et de vérifier des documents (mais aussi) d’automatiser un grand nombre de processus liés au transport en les dématérialisant, pourrait également largement bénéficier au secteur maritime néerlandais.  L’emploi de cette technologie permettrait en effet de savoir exactement ce que contient un container et apporterait ainsi de la transparence et de l’efficacité à toute la chaîne maritime .

Le port de Rotterdam est considéré comme la meilleure structure portuaire du monde par le FEM et comme étant une porte maritime incontournable de l’Europe. Le développement de la blockchain dans ce domaine d’activité devrait non seulement être une véritable opportunité pour le secteur maritime néerlandais, mais aussi pour le réseau mondial auquel le port appartient. Les compétences issues de ce secteur néerlandais sont prisées partout dans le monde.

Bien que son utilisation reste encore précoce aujourd’hui, de plus en plus d’entreprises et de start-ups dans le secteur logistique néerlandais investissent dans le domaine. Entre autres, CargoLedger, jeune start-up située dans le port de Rotterdam, aspire à bannir le papier du secteur des transports pour assurer la fluidité des échanges commerciaux. On peut aussi citer Maersk et IBM. Fin 2018, ces deux sociétés ont initié un partenariat visant à étudier les applications de la technologie des blockchains. L'objectif principal du partenariat est de créer une plateforme blockchain internationale appelée Tradelens, ce qui permettra de renforcer et de sécuriser la totalité du trafic conteneurisé mondial. 

Ainsi, d’ici vingt à trente ans, le potentiel révolutionnaire de la blockchain devrait être dévoilé. Entre-temps, les Pays-Bas continuent de challenger les modèles existants et d’en développer de nouveaux pour tirer le meilleur parti de ce potentiel. 
 


https://www.wipo.int/pressroom/fr/articles/2018/article_0005.html.

https://www.agconnect.nl/artikel/ondanks-kritiek-blockchain-nederland-populair.

http://www.cerl.fr/indice-performance-logistique-banque-mondiale-europe/

Maritiem Nederland, 2019, Blockchain in maritieme sector: duur, traag, maar heel slim.

https://www.amweb.nl/schade/nieuws/2019/03/de-potentie-van-blockchain-101115603?vakmedianet-approve-cookies=1&_ga=2.110046917.1588743170.1559812335-1565978117.1559297539.

https://www.bnr.nl/nieuws/technologie/10344798/blockchain-in-nederland-enorme-potentie-en-overspannen-verwachtingen.

 

 

PLUS D'ACTUALITÉS

Partager cette page Partager sur TwitterPartager sur Linkedin