Veille

L’économie digitale des Pays-Bas, un atout en temps de crise

Pays le plus connecté (DHL Global Connectedness Index 2017), pays avec la meilleure utilisation des technologies de l’information et de communication (Europe 2020 Competitiveness Report), pays avec le plus grand Internet Exchange Point (AMS-IX). Voici quelques statistiques et classements que vous avez peut-être vus. Mais qu’en est-il de la réalité et quelles sont les conséquences d’une telle infrastructure sur la culture d’entreprise aux Pays-Bas et quels en sont les bénéfices pendant cette crise ? 

Les Pays-Bas sont la porte d’entrée digitale de l’Europe 

L’infrastructure digitale néerlandaise sert une forte communauté de start-ups et des entreprises mondiales de TI. En effet, 60% des entreprises de Forbes 2000 du secteur des technologies de l'information ont déjà établi des activités dans le pays.  

Avec le taux de pénétration de haut débit par habitant le plus élevé du monde - 99 % de tous les ménages - et l'une des vitesses moyennes de haut débit les plus rapides du monde, l'infrastructure informatique des Pays-Bas est l'une des meilleures d’Europe. De plus, le pays dispose du plus grand cluster de cybersécurité avec le The Hague Security Delta et de l'un des marchés de centres de données les plus avancés d'Europe ce qui fait des Pays-Bas la porte d’entrée digital de l’Europe.  

Cisco, Google, Microsoft, Equinix, Apple, Oracle, IBM, Huawei, Asus, Hitachi, Verizon, HP et plus, ont une part de leurs activités aux Pays-Bas. Cela comprend des centres de données, des centres de recherche ou encore leur siège social européen. Ce développement est permis par non seulement une infrastructure de haute qualité, mais aussi grâce à une population qualifiée qui, de plus, en très grande majorité maîtrise l’anglais

 

En ce temps de crise sanitaire, nous pouvons remarquer la facilité que nombre d’entreprises néerlandaises ont pour passer au télétravail. Cela est lié au fait que l’infrastructure digitale et la culture d’entreprise flexible aux Pays-Bas ont favorisé un développement du télétravail bien avant le COVID-19. C’est ce qu’on peut voir avec les statistiques suivantes :  

 

 

Les Pays-Bas sont chefs de fil en ce qui concerne le télétravail en Union Européenne. Il est tout à fait courant que les entreprises néerlandaises proposent à leurs employés de travailler plusieurs jours par mois depuis la maison. Cette tendance permet pour beaucoup de professionnels d’avoir un temps de travail plus flexible et adapté à leurs besoins.  

Une grande partie de l’économie peut continuer à tourner malgré le confinement partiel

La crise sanitaire et le confinement partiel des Pays-Bas ont, donné une forte impulsion aux services digitaux. Avec des pratiques digitales et de télétravail pré Covid-19 déjà fortement ancrées les entreprises ont pu rapidement s’adapter aux circonstances, ce qui a permis au secteur digital néerlandais de rapidement monter en gamme. 

Avec un marché très développé, l’offre pour les consommateurs est diverse et variée : 

  • Livraison à domicile de plats préparés (Thuisbezorgd.nl, Uber Eats, Deliveroo),  

  • Livraison à domicile de courses (Pic-Nic, Albert Heijn, Jumbo) , 

  • Services streaming de vidéo (Disney +, Netflix, Videoland, Apple TV, Amazon Prime),  

  • Services streaming de musique (Spotify, Apple Music, YouTube Music, Deezer),  

  • Services streaming de jeux vidéos (Google Stadia, Nvidia GeForce Now, Playstation Now, Microsoft xCloud) 

L’offre est aussi très développée pour les entreprises :  

  • Outils de bureautique et de collaboration cloud (Microsoft Office 365, Google G Suite, …) 

  • Outils spécialisés (CMR, ERP, logiciels de gestion d’entrepôts, …) 

  • Service de stockage cloud (We-Transfer, OneDrive, Dropbox, Google Drive, …) 

  • Vidéo conference (Microsoft Teams, Skype, Zoom, Webex, Google Meet, …). 

 

Une grande majorité de ces fournisseurs de services utilise les Pays-Bas comme marché-test avant de lancer leurs produits dans l’Europe entière. En effet, il est souvent dit que si un produit fonctionne aux Pays-Bas, il fonctionnera dans les autres pays européens. C’est ainsi que Disney a lancé son service de streaming Disney+ aux Pays-Bas aux Etats-Unis et au Canada le 12 Novembre 2019 pour aujourd’hui lentement mais sûrement le proposer à travers l’Europe entière.  

Avec la crise sanitaire, le digital connait logiquement une forte croissance de la demande. Les Pays-Bas peuvent grâce aux infrastructures, ressources humaines et moyens financiers continuer à développer l’économie digitale. 

 

Partager cette page Partager sur TwitterPartager sur Linkedin