Focus RH  •  Emploi & Formation

Comment mettre en valeur les compétences acquises avec le bénévolat ?

Le bénévolat vous permet d’acquérir des compétences qui peuvent être utiles dans votre recherche d’emploi, à condition de savoir les valoriser.

Où doit-on mentionner ses expériences de bénévolat sur son CV ou sur son profil LinkedIn ? C’est une question qui revient souvent. Surtout en expatriation, lorsqu’il n’est pas possible de travailler en tant que conjoint accompagnant mais qu’il est possible d’être actif.ve en faisant du bénévolat auprès d'organismes francophones ou locaux. 

Et parfois, cette situation dure plusieurs années… Au fil des changements de pays ou de l’éducation des enfants. 

Et même lorsque le bénévolat n’a été « qu’une » activité annexe, il peut être intéressant de le valoriser dans son parcours professionnel. 

Comment faire ? 

En amont,

lorsque vous choisissez de vous investir bénévolement, vous pouvez d’ores et déjà choisir des activités qui sont intéressantes en termes de développement de vos compétences. Est-ce que ce que vous allez faire a un rapport avec votre expertise professionnelle ou est-ce que cela vous apportera des compétences supplémentaires ? 

Vous participez à la communication d’une ONG, profitez-en pour vous former aux réseaux sociaux, par exemple. 

En aval,

comment valoriser ces expériences pour convaincre un recruteur que vous avez les compétences utiles au poste malgré une période sans emploi dans votre parcours ? 

Vous avez par exemple développer un réseau qui est pertinent pour l’organisation. Vous avez acquis des compétences dans des applications informatiques qui sont largement utilisées.  
 

En expatriation, faire du bénévolat vous permet de développer des compétences interculturelles : celles-ci sont un atout quel que soit le secteur dans lequel vous souhaitez exercer. 

Devez-vous mentionner ces expériences dans votre parcours professionnel ou dans une rubrique « bénévolat » ? 

Tout dépend du temps passé sans emploi. 

Si le bénévolat vous permet de combler une période sans emploi, y compris partiellement, mentionnez-le dans votre parcours et traitez chaque expérience comme une expérience dans l’emploi. C’est-à-dire en mettant en avant vos réussites, les résultats obtenus, ce que vous avez apporté à l’organisation pour laquelle vous avez été bénévole. 

Si cette période de bénévolat n’a duré que quelques semaines, laissez-la à part sur votre CV. 

L’idée n’est pas de masquer une période sans emploi mais au contraire de la valoriser. 

Le bénévolat est souvent oublié dans un répertoire de compétences, alors que ces expériences sont souvent riches d’enseignements mais aussi un bon support à la confiance en soi. Autant s’en servir lors d’une recherche d’emploi. 

Photos  jose aljovin  sur Unsplash
Photos Benjamin Combs sur Unsplash

Partager cette page Partager sur TwitterPartager sur Linkedin
Fermer

Connaissez-vous notre page LinkedIn?

Suivez-nous