Automobile  •  Energies renouvelables - Développement durable - Environnement

6 entreprises néerlandaises à la pointe de la mobilité électrique

Une Europe décarbonée en 2050 ? C’est en tout cas l’objectif fixé par la Commission européenne. Une grande partie de l’atteinte de cet objectif tient aux changements dans la mise en œuvre de la mobilité. En particulier, le développement de l’usage des véhicules électriques : 30 millions de véhicules électriques avant la fin de cette décennie – sachant qu’il y a actuellement 1,4 million de véhicules électriques sur les routes européennes.

Cette augmentation souhaitée a à la fois une influence et est corrélée au développement de l’infrastructure des bornes de recharge : sans maillage suffisant du territoire, les ventes stagnent.

L’enveloppe de soutien financier (750 milliards d’euros) à une mobilité moins polluante prévoit que 20 milliards d’euros soient consacrés à développer les ventes de véhicules propres et qu’un million de stations de charge de véhicules électriques et à hydrogène soient installées d’ici à 2025.

Le terrain de jeux est vaste et les possibilités multiples pour les différents acteurs puisque 70% du nombre total de points de charge sont concentrés dans 3 pays : les Pays-Bas, la France et l’Allemagne.

Une Europe décarbonée en 2050 ? C’est en tout cas l’objectif fixé par la Commission européenne. Une grande partie de l’atteinte de cet objectif tient aux changements dans la mise en œuvre de la mobilité. En particulier, le développement de l’usage des véhicules électriques : 30 millions de véhicules électriques avant la fin de cette décennie – sachant qu’il y a actuellement 1,4 million de véhicules électriques sur les routes européennes.

Cette augmentation souhaitée a à la fois une influence et est corrélée au développement de l’infrastructure des bornes de recharge : sans maillage suffisant du territoire, les ventes stagnent.

L’enveloppe de soutien financier (750 milliards d’euros) à une mobilité moins polluante prévoit que 20 milliards d’euros soient consacrés à développer les ventes de véhicules propres et qu’un million de stations de charge de véhicules électriques et à hydrogène soient installées d’ici à 2025.

Le terrain de jeux est vaste et les possibilités multiples pour les différents acteurs puisque 70% du nombre total de points de charge sont concentrés dans 3 pays : les Pays-Bas, la France et l’Allemagne.

 

 

Les Pays-Bas : 1ers en termes d’installation et d’innovation ?

Le pays des voitures électriques grâce à l’aide de l’État néerlandais ?

Une chose surprend sans doute lorsque l’on arrive aux Pays-Bas, c’est le nombre de voitures électriques circulant et en particulier de Tesla. Les super-chargeurs de la marque en France sont d’ailleurs très fréquentés par… des voitures immatriculées aux Pays-Bas.

Est-ce à dire que les Pays-Bas sont à la pointe en matière de mobilité électrique et durable – les deux n’étant pas nécessairement corrélés ?

L’État néerlandais a récemment diminué le soutien financier à l’usage d’un véhicule électrique comme véhicule de fonction. L’usage privé d’un véhicule de fonction est normalement taxé à 22% (cet usage étant considéré comme un avantage en nature) : l’usage privé d’un véhicule électrique est taxé à 12% en 2021, sera taxé à 16% de 2022 à 2025 et ne sera aligné sur la taxation de base qu’à partir de 2026.

Ce système de taxation favorise bien entendu l’achat ou le leasing de véhicules électriques.

Un maillage serré du territoire pour les chargeurs

Avec 29% des points de charge pour 17 millions d’habitants, les Pays-Bas sont-ils les mieux équipés pour relever le défi de la mobilité électrique ?
 

On le voit, les Pays-Bas ont un réseau de points de recharge avec un maillage serré, particulièrement pour les points de recharge rapide, en rouge sur la carte.

Ils sont également le berceau de start-ups innovantes dans le domaine de la production et de la gestion de points de recharge, en particulier alimentés par des énergies renouvelables, comme Fastned (voir plus bas), mais aussi EVBox ou Allego, ou encore Jedlix, Rocsys et Soolutions.

 

EVBox : 1 million de prises de chargement en 2023

Fondée en 2010 aux Pays-Bas, EVBox sert les entreprises dans leur effort pour passer à une flotte de véhicules électriques et propose également ses installations aux particuliers. En 2012, EVBox établissait son réseau à Amsterdam et Rotterdam. En 2017, EVBox est rachetée par Engie et développe son réseau de points de charge en Europe et aux États-Unis. En 2019, l’entreprise proposait 100 000 points de charge, 200 000 en 2020 et annonce 300 000 points de charge actuellement.

De l’entreprise aux particuliers, l’ambition de l’entreprise est d’atteindre 1 million de prises de chargement en 2023 à travers le monde. Elle propose ainsi des chargeurs aux habitations individuelles et l’application qui permet d’optimiser sa consommation en fonction de ses besoins.

 

Allego : la garantie d’une énergie 100% renouvelable

Allego a été fondé en 2013 aux Pays-Bas en tant que filiale d’Alliander, fournisseur d’électricité. Depuis 2018, Allego appartient à Meridiam, société d’investissement française  spécialiste des infrastructures et ayant l’ambition de participer au déploiement des objectifs de développement durable des Nations unies.

Avec plus de 26000 points de charge en Europe et une application connectée à l’ensemble du réseau de chargeurs, Allego s’adresse aux villes et aux entreprises. Allego revendique une fourniture d’énergie 100% renouvelable.

 

Jedlix : une application pour optimiser la charge

Jedlix a pour mission d’optimiser la charge des véhicules électriques grâce à une application permettant de favoriser l’usage d’une électricité verte. Pour chaque véhicule enregistré sur l’application, il est ainsi possible de proposer un chargement au moment où la demande est moindre, avec une énergie éolienne ou solaire, le tout adapté aux besoins du conducteur.

Créée en 2015 à Rotterdam, Jedlix développe des partenariats avec des fournisseurs d’énergie, comme Engie ou Eneco et est dirigée par un CEO français : Serge Subiron. La promesse de l’entreprise est de répondre à la critique souvent faite aux véhicules électriques d’utiliser une électricité fournie par de l’énergie fossile.

 

Soolutions : applications et équipements pour faciliter l’usage des véhicules électriques

Fondée en 2019 à Amsterdam, Soolutions se présente comme le maillon manquant du développement de l’usage des véhicules électriques en proposant à ses clients des softwares et des équipements. Câbles, stations de charge mais aussi applications pour paramétrer la charge sont autant de produits commercialisés par Soolutions.

 

Rocsys : automatisation de la recharge pour fluidifier la gestion des flottes professionnelles

Depuis avril 2019, Rocsys travaille à l’automatisation du chargement des véhicules électriques dans le but de fluidifier l’opération, en particulier pour les flottes d’entreprise. Rocsys a levé depuis sa création 7,5 millions d’euros, dont 5,6 en mai 2021. L’entreprise est ainsi prête à se lancer sur le marché européen et a déjà ouvert un bureau à Portland aux États-Unis.

 


Partager cette page Partager sur TwitterPartager sur Linkedin
Fermer

Connaissez-vous notre page LinkedIn?

Suivez-nous