Lumière sur nos membres - Tips4Expat

Fondé il y a maintenant un peu plus de 3 ans, Tips4Expat a pour vocation de simplifier au maximum votre expatriation, et ce sur tous les plans. Un besoin, un conseil ? N'attendez pas d'être perdu dans les démarches administratives, contactez dès maintenant Myriam Clouët des Pesruches !

Parlez-nous un peu de vous ? Qui êtes-vous ?

Je suis française et suis installée avec ma famille à Amsterdam depuis 2013. J’ai grandi en France et à l’étranger et cette expérience d’ATCK (Adult Third Culture Kid), suivie de diverses expatriations à l’âge adulte, m’a donné une profonde compréhension de l’expatriation et de sa complexité, y compris au niveau humain. Les rapports à l’autre, l’humain me passionnent et me portent dans ma vie personnelle et professionnelle.

Ainsi dans le monde associatif, j’ai créé une course solidaire à l’intention des enfants (et de leurs parents), Course Kids4Kids, qui a lieu tous les ans à Amsterdam. Elle donne l’opportunité aux enfants de récolter des fonds pour d’autres enfants, l’objectif étant de les sensibiliser à l’autre et au don de soi.

Sur le plan professionnel, je suis entrepreneure et propose des services d’accompagnement à la relocation. J’interviens tant auprès des entreprises que des particuliers à toutes les étapes de ce processus pour les conseiller et les soutenir. Là encore, je place l’humain au cœur de mes préoccupations car j’ai un rôle de conseiller et j’offre des services personnalisés, spécifiquement adaptés aux besoins de chacun de mes clients. Les relations que je tisse avec eux m’offrent une grande satisfaction.

 


 

Quand et pourquoi avez-vous rejoint la CCI ?

J’ai rejoint la CCI en janvier 2018 car je souhaitais élargir mon réseau en rencontrant des entreprises et d’autres professionnels. Là encore, aller vers l’autre a été mon moteur. J’aime les échanges, le partage d’idées sur nos domaines de travail respectifs, sur nos cultures respectives. Cela me motive pour avancer.  Je suis ravie car j’ai trouvé dans ce réseau franco-néerlandais une ouverture d’esprit qui me correspond bien !

 


 

Parlez-nous de votre activité professionnelle et que vous apporte la CCI dans votre activité?

La relocalisation est une belle aventure mais elle n’est pas un long fleuve tranquille. Pour qu’elle soit réussie, tant pour l’individu que pour l’entreprise qui l’emploie, il est important de bien la préparer. C’est ainsi que j’interviens à toutes les étapes : en amont, pendant et même à la fin, ou seulement lors de l’une de ces étapes. J’anticipe les besoins de mes clients, les aide à comprendre ce qui doit être accompli et les soutiens au mieux dans cette expérience souvent stressante. Je traite un large éventail de sujets qui vont de la définition du contenu des packages de relocalisation offerte par les sociétés à leurs employés, aux questions administratives et au logement, en passant par l’éducation et l’intégration du conjoint suiveur et des enfants notamment. J’interviens aussi bien pour une relocation vers les Pays-Bas que vers un autre pays.

Je commence par une session (gratuite) lors de laquelle nous discutons des besoins spécifiques et des priorités du client. Cette analyse de la situation me permet ensuite de lui faire une offre sur mesure et de l’accompagner de manière efficace.

Je suis régulièrement amenée à travailler avec d’autres professionnels et c’est notamment en cela que la CCI m’est précieuse car c’est grâce à elle que j’ai pu rencontrer certains de mes partenaires. Je suis ainsi amenée à collaborer avec ou à recommander les services de partenaires spécialisés dans différents domaines (déménagement, scolarité, immobilier, conseil financier, coaching de vie, recrutement, etc.).

J’ai par ailleurs rencontré certains de mes clients et partenaires grâce à la CCI et m’emploie aussi à contribuer à son travail en lui présentant des professionnels. Je considère cette notion d’échange importante car tout n’est pas censé se faire en sens unique.

 


 

En tant que Française, quels conseils pourriez-vous donner à un nouvel arrivant ?

Je dirais trois choses :

1. Il est important d’être conscient du fait que l’on change de culture et de s’y préparer. Certes, on est en Europe, mais même si Amsterdam est à trois heures de train de Paris, les Pays-Bas sont un autre pays avec ses différences culturelles, tel que l’encouragement à prendre des risques.

2. D’un point de vue professionnel, il est important de se recréer un réseau ici. La relocalisation veut dire sortir de sa zone de confort ; il faut donc reprendre ses marques et en ce sens, faire partie d’un réseau professionnel (et personnel) peut faciliter l’intégration.

3. D’un point de vue pratique, il faut anticiper la question du logement car il n’est pas simple de trouver un appartement sur Amsterdam.

 


 

Contact:

Site internet : https://www.tips4expat.com/

LinkedIn - Myriam Clouët des Pesruches : https://www.linkedin.com/in/myriamcdp/

Partager cette page Partager sur TwitterPartager sur Linkedin