L'aéronautique aux Pays-Bas: un secteur dynamique et innovant

Actualités  | 

Les Pays-Bas font partie des pays dotés des meilleures infrastructures au monde : ils ont été classés troisièmes, après Hong-Kong et Singapour par le Forum Economique Mondial (FEM). Le FEM considère le port de Rotterdam comme la meilleure structure portuaire du monde, c’est un atout considérable pour l’économie néerlandaise, qui bénéficie aussi de l’activité de l’aéroport de Schiphol. Au regard des destinations et correspondances Schiphol est le deuxième aéroport mondial et est également le troisième aéroport le plus fréquenté à l’échelle mondiale.

Avec la présence sur leur territoire de cet aéroport et des entreprises KLM, Fokker, Airbus et Vanderlande Industries (producteur de tapis roulants d'aeroports) les Pays-Bas sont un pays très compétitif dans le domaine de l’aéronautique. En 2016, le chiffre d´affaire de KLM était de plus de 24 millions d´euros et celui de Schiphol de 1,43 milliards d'euros.

les Pays-Bas jouent un rôle primordial dans le domaine de l’aéronautique. En 2015, les secteurs de l’aéronautique et aérospatial néerlandais ont réalisé un chiffre d’affaires de 3,4 milliards d’euros, chiffre d’affaire qui ne cesse de s’accroitre. L´industrie aéronautique des Pays-Bas se spécialise plus particulièrement aujourd’hui dans le câblage, les trains d’atterrissage et les composites plastiques.

A l’origine de l’industrie aéronautique néerlandaise, on trouve Fokker . Fondé en 1919, Fokker a fait partie des premiers producteurs d’avions dans le monde. En 1958, Fokker a introduit le Fokker F-27 Friendship, avion emblématique de l’entreprise. Cet avion à hélice était le plus vendu en l’Europe de l’Ouest : 786 de ces modèles ont été vendu. En 1996, le groupe a été contraint d’arrêté ses activités de constructeur, mais a réussi à maintenir certaines de ses productions spécialisées grâce à leur rachat par une autre grande entreprise aéronautique néerlandaise nommée Stork. Depuis 2010 Fokker continue indépendamment et avec succès son activité sous le nom « Fokker Technologies ».

Un autre groupe important dans le secteur de l’aéronautique néerlandais est Airbus Defence and Space Netherlands B.V.. Ces dernières années, ce groupe européen , s’est imposé sur le marché néerlandais en reprenant certaines activités de Fokker. Il est à présent la plus grande entreprise spatiale des Pays-Bas. Situé à Leiden, l’entreprise participe intensivement aux grands projets spatiaux internationaux. 

En plus d’être le plus grand fournisseur indépendant de panneaux solaires en Europe, Airbus Defence and Space Netherlands B.V. conçoit, développe et contrôle des sous-systèmes pour des satellites et des véhicules de lancement. Le groupe a participé à la mise en place du lanceur Ariane 5 et a développé et fourni le European Robotic Arm. Lancé en 2017, le European Robotic Arm est un bras automatique et intelligent, utilisé dans le segment russe du ISS (International Space Station). En investissant dans la recherche, l’intégration et l’échange de connaissances, Airbus Defence and Space Netherlands B.V. stimule activement l’innovation et le développement du secteur aéronautique aux Pays-Bas.

Ce dynamisme a stimulé la variété du secteur. On peut citer Vanderlande Industries, crée en 1945 et specialisée dans les systèmes de tri de bagages à Schiphol. Parmi ses clients, on retrouve UPS, FedEx, DHL et TNT. L’entreprise a réussi à s’imposer en conquérant 30% du marché et en réalisant un chiffre d'affaire de 1,14 milliards d'euros. VanderLande Industries est le résultat d’un secteur aéronautique varié et dynamique, qui ne se limite pas à la seule logistique et aux équipements aéronautiques. Le succès de l’entreprise néerlandaise a d’ailleurs été remarqué auprès du groupe japonais Toyota, qui a racheté Vanderland pour la somme de 1,2 milliards d’euros.

Le secteur de l’aéronautique ne cesse de s’accroitre. Il ne s’agit pas uniquement de la production industrielle mais aussi du secteur de transport de biens et personnes. Avec 9% de passagers supplémentaires transportés en 2016, KLM Air France atteint les limites fixées par le gouvernement néerlandais. Une telle croissance en 2017 est inconcevable, puisque KLM violerait le nombre maximum de vols autorisés par l’accord Alders de 2008. L’économie néerlandaise étant en jeu, cet accord est actuellement en discussion. Le président-directeur de KLM Pieter Elbers déclare : « L’accessibilité est un élément essentiel pour notre économie. Les Pays-Bas retirent des avantages de la croissance des entreprises comme Schiphol et KLM ». « Une stagnation de l’activité de Schiphol serait très problématique à l’heure où KLM veut investir dans de nouveaux vols et destinations. Cela compromettrait notre entreprise. » En effet, KLM voudrait réaliser plus de vols intercontinentaux, ce qui renforcerait le réseau international de Schiphol et sa fonction de hub».

Les activités à Schiphol se sont tellement accrues, que l’aéroport a quasiment atteint son niveau de saturation qui est de 500.000 mouvements d’avions par an. La croissance KLM – Air France n’est pas la seule cause de cette transformation : les entreprises low-cost ont de leur côté augmenté leur activité de 26% en 2016.

Le secteur de l’aéronautique est très dynamique aux Pays-Bas. Comme il est un pilier de l’économie néerlandaise, de nombreux investissements sont réalisés et le pays est favorable aux développements et innovations. Ces activités sont notamment promues par le Cluster Aerospace, qui est composé de cinq acteurs : Koninklijke Luchtmacht, Fokker Technologies, Airbus Defense and Space Netherlands, NLR (Centre aérospatial néerlandais) et la flaculté de l’aéronautique et l’astronautique de l’Université de Delft. De plus, le gouvernement néerlandais, conscient de l’atout de ce secteur pour son économie n’hésite pas à soutenir les groupes aéronautiques implantés aux Pays-Bas. Les discussions actuelles entre KLM et l’Etat néerlandais concernant l’accord Alders sont un reflet de ce soutien. Elles représentent bien la façon dont le pays fonctionne, c’est-à-dire sur la base du consensus. Dans les mois à venir, une décision sera prise, qui permettra à la fois de satisfaire les acteurs économiques du secteur aéronautique ainsi que les objectifs que le gouvernement néerlandais s’est fixé en matière d’écologie et de bien-être des habitants de la région Amsterdam Schiphol.

Sources :

www.ad.nl/amsterdam/klm-is-boos-schiphol-belemmert-ons-in-onze-groei~a9a81bdf/

nos.nl/artikel/2118255-schiphol-is-tweede-luchthaven-ter-wereld.html fd.nl/economie-politiek/1187876/schiphol-groeit-sneller-dan-parijs-charles-de-gaulle

www.nrc.nl/nieuws/2017/02/22/klm-kreeg-minder-steun-dan-schiphol-meldde-6934356-a1547179 www.airportsineurope.com/flight-info/busiest-airports-europe/

www.luchtenruimtevaart.nl/partners/partner/dutch-space.html www.fokker.com/company

fd.nl/ondernemen/1108198/het-bruist-weer-in-de-luchtvaartsector

Prochains événements

NOTRE COMITE DE PATRONAGE

    • ABELN
    • ACCOR
    • AIR FRANCE - KLM
    • AIR LIQUIDE
    • ALD AUTOMOTIVE
    • BNP PARIBAS
    • BRASSERIE FLO AMSTERDAM
    • CARREFOUR
    • CITROËN NEDERLAND
    • CLUB MED
    • CM - CIC LEASING
    • DAMEN SHIPYARDS
    • DANONE
    • DE L'EUROPE
    • DELIFRANCE NEDERLAND
    • ECONOCOM
    • EUROMASTER
    • HEFFELS-SPIEGELER ADVOCATEN
    • HEINEKEN
    • ISOBEL
    • L'Oréal
    • LOYENS LOEFF
    • MAZARS
    • MICHELIN
    • NUTRICIA
    • PEUGOT
    • PUBLICIS
    • RAVO FAYAT GROUP
    • REGINA COELI
    • RENAULT
    • SEMARE
    • SOCIETE GENERALE
    • THALYS
    • THE GRAND
    • TOMTOM
    • TOTAL
    • UNILEVER
    • VAN DER STEENHOVEN
    • VAN DIEPEN
    • VAN DOORNE
    • VEOLIA

Contact

Hogehilweg 16
NL-1101 CD Amsterdam 
T: +31 (0)20 562 82 00
F: +31 (0)20 562 82 22
M: cfci@cfci.nl

© 2017 CCI FRANCE PAYS-BAS